Zoom sur ...

Découvrez un nouvel artiste tous les mois

Ce mois ci, découvrons Satie.

Satie

Pianiste et Compositeur français (1866-1925).
Adoré par les uns, détesté par les autres, Satie demeure une figure hors du commun tant sa musique est inattendue et sa personnalité exhubérante. Écouter ses principales compositions.

Renvoyé du conservatoire !

Erik Satie a passé sa jeunesse entre la Normandie et Paris. C'est sa belle-mère, professeur de piano qui va enseigner au petit Satie les bases de l'instrument. Il entre au conservatoire mais il est renvoyé après 2 ans et demi de cours, jugé sans talent par ses professeurs!
Il fait un essai dans l'armée mais sans plus de succès: pour pouvoir être réformé, il s'oblige donc à attraper une congestion pulmonaire en restant dans le froid.
En 1892, il réalise ses premières compositions.
En 1893, il rencontre la peintre Suzanne Valadon. Pour elle, il écrit Danse Gothique. Il l'a demandera en mariage après leur première nuit d'amour. Demande qu'elle refusera. Suzanne est la seule relation que Satie ait eu. À leur rupture, il compose Vexations: une mélodie courte à répéter 840 fois. Une torture à jouer et à écouter! Écouter le professeur de piano Jean-François Zygel parler de Erik Satie et de sa Gymnopédie N°1.

Un homme mystique

Satie naît anglican.
A la mort de sa mère, il devient catholique.
En 1890, il fréquente le célèbre cabaret "Le Chat Noir" où il rencontre le compositeur Debussy. Les deux compères s'engagent dans l'Ordre kabbalistique de la Rose-Croix pour lequel Satie composera plusieurs oeuvres.
Puis Satie crée sa propre église : l'Église métropolitaine d'art de Jésus-Conducteur mais faute de fidèles, il sera contraint d'abandonner.
En 1897, il fait un trait sur ses idées religieuses. Il n'y reviendra qu'en fin de vie.

Ses amis célèbres

En 1887, Satie fréquente les poètes Stéphane Mallarmé, Paul Verlaine et le poète romantique Patrice Contamine avec lesquels il partage une belle amitié.
Il rencontre le compositeur Ravel en 1893 dont il respecte énormément la musique. Puis le poète Jean Cocteau en 1915 avec qui il travaille.
Après sa période "poètes", il entre dans sa période "peintres". Il rencontre Picasso et collabore avec Braque. Il monte le fameux ballet Parade avec Jean Cocteau sur des décors de Pablo Picasso. Le ballet est complètement surréaliste, intégrant à l?instrumentarium des sirènes, un révolver et une machine à écrire !
En quelques mots, Satie était un homme qui n'aimait pas se prendre au sérieux. Il avait beaucoup d'humour et d'auto-dérision. Il n'hésitait pas aussi à composer des pastiches sur Clementi, Chopin, Camille Saint-Saëns, Debussy... Si vous en avez, inspectez les partitions de Satie: vous y trouverez des annotations rigolotes que le compositeur a marqué, parfois il s'agissait de petits piques à d'autres compositeurs.

Les anecdotes

  • En 1895, il achète un costume couleur moutarde en 7 exemplaires! Il les portera constamment, ce qui lui vaut de gagner le surnom de "Velvet Gentleman".
    Dix ans plus tard, il choisit enfin une nouvelle tenue: dorénavant, ce sera costume de velours gris, chapeau melon et parapluie !
  • Ce n'est qu'à sa mort que ses amis purent pénétrer dans son studio d'Arcueil. En effet, Satie y refusait l'accès à tout le monde. Et pour cause: ne pouvant pas vivre de sa musique, il vivait dans une pauvreté déconcertante. Son piano était d'ailleurs complètement désaccordé.