Choisir son piano

Mes conseils pour réussir son achat


Il y a tant de marques, tant de modèles, tant de choix... Difficile de faire la différence entre un bon et un mauvais piano lorqu'on en a jamais fait ! Pourtant, il existe quelques astuces à connaître pour éviter de se faire arnaquer.

Numérique ou acoustique ?

Les puristes et les nostalgiques choisiront un piano acoustique. Quel sensation que de sentir le bois du piano sous ses doigts, de voir la corde vibrer... Hé oui, j'avoue que je fais partie de ceux qui préféreront acheter un piano acoustique. Il faudra faire venir l'accordeur chaque année. Il vous en coûtera environ 90€. Cependant, mieux vaut un bon piano numérique qu'un mauvais piano acoustique. Les fabricants sortent chaque année des pianos numériques de plus en plus performants avec une imitation du toucher piano surprenante. Vous n'aurez pas besoin de faire venir l'accordeur chaque année et vous pourrez jouer "avec le casque", ce qui signifie que vous pouvez couper le son du piano pour ne pas déranger vos voisins. Ce système peut également être installé sur un piano acoustique : on appelle ça un système "silent". Demandez un devis pour installer un système silencieux sur votre piano acoustique ( environ 2000€ ), mais sachez que tous les systèmes silent ne se valent pas. Les meilleurs sont ceux de Yamaha, Schimmel et de Seiler.

Les marques de Piano

Souvent les élèves me demandent si le piano qu'ils ont reperé est un bon piano en me citant uniquement la marque. Je le répète : une marque est une bonne indication de la qualité de fabrication d'un piano mais ce n'est absolument pas suffisant. Il faut jouer sur le piano pour savoir si c'est un bon instrument et savoir si le son vous plaît.

Concernant les Rolls des pianos, il s'agit des FAZIOLI, STEINWAY & SONS et BÖSENDORFER. Mais n'y pensez même pas, vous seriez condamné à manger des patates pendant la moitié du reste de votre vie : les premier prix tournent autour de 40000€.

En ce qui concerne les pianos français, les trois grandes marques sont PLEYEL, ERARD et GAVEAU. Il faut savoir qu'en France il y avait plus de 300 manufactures de pianos au début du 20e siècle. Aujourd'hui, ils ont quasiment tous disparu. Jusqu'en 2013, ils étaient encore deux à fabriquer des pianos en France: Pleyel et Chavanne à Toulouse. Mais les pianos Pleyel étaient largement trop chers comparés aux pianos concurrents et Pleyel a du fermer définitivement ses portes... En résumé, si vous voulez un piano français, il faudra choisir Pleyel, Gaveau ou Erard mais de la bonne époque, c'est à dire avant 1961. Vous pouvez vérifier l'âge de l'instrument par son numéro de série.

Les autres bonnes marques de piano hors France sont souvent allemandes : BESCHSTEIN, STEINGRAEBER, GROTRIAN, Alexander HERMANN, SEIDL & SOHN (Tchèque)...

A éviter selon moi : les marques de pianos asiatiques comme KAWAÏ et YOUNG CHANG, sauf si vous aimez leur son métallique.

Les bons rapport qualité / prix: YAMAHA.

Les pianos d'occasion, les choses à savoir

C'est sûr, un piano d'occasion coûtera moins cher qu'un piano neuf.
On peut en trouver en allant sur des sites de petites annonces entre particuliers, comme Le Bon Coin.
Méfiez vous d'Ebay, les offres y sont parfois un peu trop alléchantes pour être vraies et surtout, vous vous devez d'essayer le piano avant de l'acheter. Alors le piège, c'est de trouver un piano intéressant et qui se trouve à l'autre bout de la France. Sauf si vous êtes prêt à vous déplacer pour aller essayer le piano, laissez tomber les annonces en dehors de la région. Pensez aussi au rapatriement du piano !

Vous l'aurez compris, il faut toujours essayer un piano avant de l'acheter. On ne se contente pas de noter la marque et l'année du piano sur un bout de papier pour aller comparer sur internet si c'est un bon instrument ou non.
Installez vous au piano et pianotez quelques notes. Ecoutez bien. Le piano doit tenir l'accord.

Ensuite, vérifiez quelques points techniques:

Les vendeurs de piano

Lorsqu'on n'y connaît rien, le mieux est encore d'éviter les petites annonces de particuliers et de faire confiance à un marchand de pianos qui a pignon sur rue et qui propose une garantie sur ce qu'il vend, même d'occasion. Ce sera plus cher que de passer par un particulier mais ça peut se révéler plus économique que de débiter le piano en bûchettes pour le feu, parce qu'il ne vaut strictement rien.

Je vous conseillerai d'aller faire un tour au Domaine Musical de Pétignac, à une heure de route depuis Bordeaux. Demandez Gérard Fauvin, il connait bien son métier et saura vous conseiller avec enthousiasme! Tél: 05 45 66 43 60.

Idée pour les grands débutants : pourquoi ne pas louer un piano la première année?

Louer un vrai piano acoustique pour un an peut vous permettre de savoir si vous aimez vraiment le piano et donc si vous avez envie d'en acheter un pour de bon... Pendant ce temps là, vous aurez le temps de vous faire une idée sur ce que c'est qu'un piano, de discuter avec d'autres élèves, avec moi etc... Vous pourrez alors acheter un piano en connaissance de cause.
Niveau tarif, à titre indicatif, vous pouvez louer un piano pour 45€/mois (pour un engagement de 12 mois).